balias

Un blog des créations de Balias en exclusivité, présentant les oeuvres en acrylique, huile, art numérique, dessins esquisses et gouaches

20 novembre 2009

« Ici l'Ouest », anatomie de l'esprit

 

Vers 1500 avant JC la plupart des pays civilisés de l'époque, tel que Syrie, Mésopotamie, Égypte, Perse,  étaient regroupés autour de l'est de la méditerranée.

Une partie des habitants de ces pays ont émigrés vers le territoire de la Grèce. Les populations venu du sud étaient les Ioniens, nommées d'après leur premier chef grec, Ion. D'autres populations sont venues du nord, de Caucase, c'étaient les Doriens.Ces populations se sont réunifiées et ils ont crée un nouveau alphabet. Chacun recevait un nom en rapport avec l'activité qu'il exerçait, ceux qui n'avaient pas de noms étaient les Barbares, d'où la distinction entre Grecs et Barbares en cette période.(Une émigration semblable plus récente est l'émigration d'une partie des habitants de l'Europe vers les États Unis.)

L'esprit était très large, ils avaient une imagination spirituelle développée et ont crée la cosmogonie. Pour formuler cela ils ont crée les Dieux d'Olympe. Ces Dieux se présentaient d'après l'image humain (anthropomorphe et polythéiste), à  l'inverse des judéo-chrétiens et islamistes pour lesquels Dieu à crée l'homme à son image (le monothéisme). Pendant plusieurs siècles, grâce à cet esprit collectif, l'imagination était transformé en œuvres artistiques dans tous les domaines d'expression, arts, mythes, rêves, philosophie et les vertus ont été modelé d'après ces oeuvres. En même temps les recherches scientifiques attribuaient à rendre la vie pratique le plus facile possible. Ainsi jusqu'au 4ème siècle avant JC les grecs vivaient avec un esprit très large, sans aucune frontière, le cosmos était infini dans toutes les directions, micro-cosmos et macro-cosmos.

Ce n'était pas un Dieu qui gouvernait, c'était la loi du cosmos, et les Dieux imaginaires des Grecs étaient les gardiens de cette loi, avec la mission de garder l'équilibre et l'harmonie du cosmos intacts. Plusieurs dynasties ont défilées, positive ou négative face à cette loi. A la fin, la guerre entre les Dieux fut gagné par la dynastie de Zeus, qui a enfui les vaincus sous terre, dans le Tartare, d'où  ils se manifestent de temps en temps par des catastrophes naturelles, comme les irruptions des volcans, les inondations, les tempêtes, etc.

Toutes cette imagination a donné à l'homme un énorme pouvoir et toute la population vivait dans une espace spirituelle infinie, à travers les art, les rêves et les mythes. La beauté était devenu la première valeur pour tout le monde et à cette époque le beau était l'équivalent du bien, celui qui avait la beauté, n'avait pas de sentiment d'infériorité. Par contre celui qui était moche était associé au mal, engendré par le ressentiment et la jalousie, il faisait forcément tout pour détruire la beauté.  La beauté est  la symétrie, un œil est en face d'un autre, le nez est au milieu du visage, les monstres se créent si cette symétrie est dérangée, qu'il n'y a plus de harmonie et d'équilibre. Ceci est valable aussi-bien pour le social, la politique que pour les formes. Le classicisme défend l'idée de la symétrie, de l'harmonie et de l'équilibre

 

Au début du 4ème siècle avant JC, Socrate apparu, un homme d'une grande intelligence, mais son grand problème fut qu'il était très laid. Dans une de ses discours, transmis par Platon, son élève et fan, il disait qu'Éros, qui incarne l'amour physique, n'avait pas d'importance, ce qui compte est l'amour céleste, l'amour de dieu, ce qu'on appelle l'amour Platonique. Lui-même ayant du mal a toucher Éros a cause de son aspect physique se consacrait à l'amour céleste, et sans l'amour physique on détruit l'humain, ainsi il  insultait l'esprit homérique de l'époque qui vivait avec les arts, les rêves et les mythes. Homère était le poète le plus important et une personnalité exemplaire, jusqu'au Platon.   Socrate a éduqué les gens leur inculquant que cela n'avait pas de valeur et Platon comme exécuteur de sa théorie a mis des frontières à l'esprit des gens pour qu'ils ne s'occupent plus que du réel et du concret. Il a instauré son Académie à Athènes ou il a crée la dialectique, ce qu'on appelait  à l'époque le sophisme. Le sophisme existe jusqu'à aujourd'hui sous le nom manipulation dialectique.  Ceci est la raison pour laquelle les notables de l'époque ont condamné Socrate à mort.

 

Après la création de l'Académie de Platon, les gens ont suivit son enseignement et il a ainsi freiné la progression de l'esprit humain. Un de ses élèves était Aristote qu'était un étudiant révolutionnaire, il a été exilé d'Athènes comme tel. Engagé par Philippe de Macédoine il fut professeur de son fils Alexandre Le Grand. La guerre entre le Nord (la Macédoine) et le sud  (Athènes) de la Grèce, fut perdu par Athènes et Alexandre devenait chef des grecs. Il a ranimé l'esprit homérique et il a conquit tout le monde civilisé de l'époque. Son rêve était de réunir l'Est et l'Ouest en une civilisation avec un esprit sans frontières et en progression permanente.  Il voulait ressembler à Achille, héros des récits d'Homère et il y réussit jusqu'à sa mort à 33 ans en laissant derrière lui un Empire qui s'étendait des Indes jusqu'en Égypte.    C'était la période Hellénistique.

 

En Égypte il mit comme gouverneur Ptolémée, qu'était un grand esprit. Pour Ptolémée le cosmos était une sphère et sur une sphère, à n'importe quel endroit qu'on se trouve on est au centre, ainsi la terre fut le centre de l'univers et le tout tourne autour.  Les successeurs d'Alexandre se battaient en permanence entre eux et ils ont affaiblit l'Empire. 

Les romains, qu'étaient les descendants des Troiens sauvées après le destruction de la ville de Troie, venus s'installer sur ce territoire qu'ils ont appelé Rome (force), sont devenu un peuple puissant ils ont su conquérir le monde et devenir chef du monde civilisé.  Ils vivaient avec l'esprit d'Alexandre, ils honoraient les mêmes dieux et ont adopté la civilisation hellénistique en prenant comme professeurs pour leur progéniture des esclaves grecs pour faire leur éducation.  L'Empire romain s'est affaiblit, après le règne de Jules César, pour les mêmes raisons que l'Empire d'Alexandre.  Les successeurs guerroyaient entre eux et les chrétiens en ont profité pour prendre le pouvoir. Ce monde chrétien vient du Moyen Orient et a adopté l'idée de l'Académie de Platon, avec comme  message de base; Interdiction de toucher la pomme de la connaissance(1er testament), 'Heureux les pauvres d'esprit' (2ème testament).

Les Papes de Rome, au début venus d'un milieu de commerçants, ont utilisé comme exemple des artistes et des grands esprits de l'époque de la civilisation hellénistique pour convaincre le monde à travers les arts, à condition que les artistes présentaient la nouvelle spiritualité. Copernic par exemple a adopté par ordre du Pape, l'idée que la terre tourne autour du soleil et non pas l'univers qui tourne autour de la terre. Et la terre est devenu une cage fermée pour l'esprit, empêchant l'homme de voyager dans le cosmos, toute cette espace est devenue la propriété exclusive du dieu des judéo-chrétiens, sans partage.  Ceci est la période de la Renaissance.

Heureusement aujourd'hui certains artistes se sont libérés des images concrètes grâce à la science et  la technologie, des photos et du cinéma, ils créent des œuvres abstraites en réalisant la vie à travers les mythes et les rêves, comme à l'époque Homérique

 

 

 

 

Posté par balias à 14:48 - Actualités et autres textes - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    jésus

    Bonjour BALIAS
    Après le texte sur le racisme,l'art universel, il manquait quelques choses pour compléter, et là c'est super...
    Tant qu'à moi, je pense que le personnage Jésus, et différent de ce que les gens croient, je pense qu'à l'époque Jésus ne pensez pas à cela que sa foi deviendrai une religion... ce sont les hommes de son entourage, par un esprit de pouvoir ont profiter comme tu dis de la chute des romains, qu'ils ont pris le flambeau pour cloisonner l'esprit.... sous l'influence des écrits de saint Paul le juif.. une manière détourné..
    Ce que je retiens de ce personnage, de cet homme qui à défié les religieux juifs qu'ils avec leur manière abusait et qu'eux seul avait la connaisance de dieu, qu'il fallait obéir à leurs règles, qu' eux seuls représenter le bon chemin.. prédit par des prophètes ..
    Je me souviens quelque part il y a une trente d'année que j'avais lu, qu'un jour Jésus se présentait devant les religieux... EL les religieux demandaient à Jésus , qui est tu et pour quoi tu sèmes ses paroles...
    Devant eux, Jésus dit qu'il était le fils de Dieu, qu'il était dieu...
    Dieu devant eux, parait invraisemblable, mais Jésus en les défiant à donner la possibilité de vivre libre en soi, de créer un amour indéfinissable, sans passer passer par les dogmes...
    Tout le reste jusqu'à aujourd'hui, la chrétieneté et l'islamique ont déformé le sens aigué des propos de jésus... l'ont transformé et on poursuivie le raisonnemt des juifs///
    Jésus à mon sens quand il renverse les tables des marchands
    qu'il dit qu'en trois jours, il reconstruirait qu'il pouvait déplacer les montagnes , jésus indiquait le chemin de la spiritualité large, la possibilité de rester libre imaginatif d'échanger dans le partage, sans passer par le commerce des hommes tant matérielle qu'en parole divine; à chacun de tracer son chemin dans l'universel que dieu n'a pas créer l'homme en son image, mais que l'homme en lui peut créer sans limites en soi dans la liberté sans opprimé ses proches...et rester dans le carcan des hommes...
    bruno merci de l'écoute
    ET l'histoire de la résurection, c'est un mot fort, qu'il a un grand sens qu'il nous donne en nous de toujours d'avancer de recommencer ,d'atteindre la possibilité d'être de passer ce monde étatisé dans le sens laique que religieux.... toucher l'élan poétique, l'amour, le cosmique... d'ouvrir les yeux,de sortir de la stupidité...
    comme tu vois les hommes aujourd'hui comme dans le passé on sali le personnage, ils continuent à le clouer sur sa croix , comme en se clouant eux mêmes sous l'égide des papes,comme autrefois les juifs.. et aujourd'hui l'islan...
    une invention toute piéce de se coincer ....
    0

    Posté par de geoffroy, 21 novembre 2009 à 23:44
  • SUITE DE JÉSUS

    suite
    à toujours aller de l'avant en sortant des carcans des hommes, à sortir de la routine et voyager comme le goéland JONATHAN à la recherche de sortir des limites dans l'amour, dans son envol, dans la liberté dans l'art.......

    comme tu le dis 1500 avant JC dans cet partie du monde, mais je pense aussi 1500 av jc en australie
    il y avait l'art arborigéne, 1500 av Jc l'ART AFRICAIN, 1500 AV JC L'art en europe du nord c'était quoi, en amérique l'art maya, l'art du perou, l'art indien ??? 1500 av JC EN chine au japon l'art dans sur papier comme disait un jour un ami pour qu'un artiste chinois puisse crée un envol d'une forme, il a travaillé des années pour donner en soi, dans le dessin qu'il expriaait une légèreté artistique expressive hors du temps....

    et les peintures romaines...étaient et après l'arrivé des religions,jusqu'à la renaissance était dirigé dans des formes assez pieux....
    IL y eu la renaissance.... des belles oeuvres se sont survenues à fallu en europe 5 siécles pour traverser le temps pour arriver aux impressionniste, expressionniste, surréaliste, l'art abstrait, et aux différents art libre de nos jours....

    bruno
    BRUNO

    Posté par de geoffroy, 22 novembre 2009 à 09:21
  • Cher Bruno,

    Bien sûr d'autres civilisations sur d'autres continents, c'est pour cela que j'ai appelé le texte 'Ici l'Ouest'.

    Balias

    Posté par Balias, 22 novembre 2009 à 12:21
  • Rectificatif:
    d'autres civilisations existaient sur d'autres continents

    Posté par Balias, 22 novembre 2009 à 12:24

Poster un commentaire